Le voleur de baisers par L.J. Shen

~ Résumé ~

Elle ne lui était pas destinée. Être la fille d’un parrain de la mafia italienne de Chicago fait de la toute jeune femme une personne à part. Francesca va vite le découvrir que son avenir qui semblait tout tracé va être bouleversé par un homme qu’elle ne connaissait même pas.
Depuis son plus jeune âge, elle rêve d’épouser un homme qu’elle connaît depuis toujours : comme elle, il appartient à une famille criminelle ; ils s’aiment et ont la même vision de la vie.
Mais le sénateur Wolfe Keaton a d’autres projets pour elle. Cet avocat a une revanche à prendre sur la famille de Francesca et il a bien l’intention de l’utiliser comme un pion dans la partie d’échec qui l’oppose au père de la jeune femme. Pour cela, il veut en faire son épouse.
La voilà obligée d’oublier tous ses projets, celui qu’elle est sûre d’aimer, sa liberté.
Wolfe estimait avoir pensé sa vengeance jusque dans les moindres détails. Mais il a sans doute sous-estimé Francesca et les sentiments qu’elle lui inspire.

~ Chronique ~

Bonjour à tous à et à toutes ! J’espère que vous allez bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Le voleur de baisers écrit par L.J. Shen. J’ai lu cette romance l’été dernier, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle m’a mis une véritable claque.

Ce roman me tentait depuis sa sortie, et mon instinct me disait que ce livre était pour moi, qu’il se distinguerait de toutes les romances que j’aurais pu lire ces derniers temps. Et ce fut bien le cas, car je me suis fait renverser cœur et cerveau par cette histoire.

Il est tout d’abord nécessaire de prévenir : il s’agit d’une romance très sombre, à ne pas mettre entre toutes les mains. Je ne saurais pas dire si j’ai le droit de la qualifier de dark romance, car je n’en ai encore jamais lues, mais pour moi cela s’en rapproche. En effet, les personnages sont très durs les uns avec les autres, il y a des détails violents et même sanglants, et l’atmosphère en elle-même est assez obscure je dirais. Personnellement, j’ai aimé la tension que cela a apporté au récit, mais je ne suis pas sûre que je pourrais en lire tous les jours car c’est tout de même très prenant émotionnellement, ça déstabilise et j’ai vraiment eu la sensation de donner de ma personne durant cette lecture.

Francesca et Wolfe ici, forment une paire assez explosive. Je crois qu’on est obligés de les adorer et de les détester tout à la fois. Ils ne se font aucun cadeau, ne se font pas confiance, ne se respectent même pas… En tous les cas, pendant un moment 😉 Ce qui est assez perturbant dans une romance au final, mais c’est ce qui donne toute sa puissance et son originalité à cette histoire. L.J. Shen ne prend pas de gants et nous met face à cette relation d’abord malsaine qui finit en maelstrom émotionnel, un bouleversement qui ne peut que nous ébranler au plus profond de notre cœur.

L’histoire en elle-même est assez étonnante, puisqu’elle va traiter de la mafia italienne, et la place de la femme dans celle-ci avec Francesca, sujet que je n’avais encore jamais abordé dans aucune de mes lectures. Entre également en ligne de mire quelques enjeux politiques avec Wolfe cette fois-ci. Tous deux viennent de deux mondes radicalement opposés où c’est la loi du plus fort qui l’emporte, et c’est d’abnégation dont il va leur falloir faire preuve pour dépasser leurs différences et enfin commencer à se comprendre. La relation entre Francesca et Wolfe n’a donc rien d’idyllique, mais elle est honnête, sincère et puissante.

J’ai réellement été prise aux tripes par cette lecture, je l’ai dévorée en quelques heures tellement il m’était impossible de lâcher une histoire aussi intense. Il s’agit d’une romance sensuelle qui nous fait ressentir beaucoup de choses, et ce avec beaucoup de force, et c’est réellement ce que j’attendais de cette lecture, je suis donc comblée. J’ai donné à ce livre la note de 19/20 ☆

Quelques citations :

« L’infidélité a un goût.
Amer.
Et même un peu douçâtre.
Surtout, j’en tire une leçon de poids : ce que nous partageons tous les quatre, peu importe ce dont il s’agit exactement, n’est plus sacré. Nos coeurs sont souillés. Tachés. Et coupables.
Totalement imprévisibles.
Et voués à être brisés. » P.91

« Elle a les cheveux décolorés et laqués au point qu’ils forment comme de gros morceaux sec au sommet de son crâne et son visage contient tellement de plastique qu’on pourrait le confondre avec un Tupperware. » P.117

« – Et toi, tu es obligée d’être une telle catastrophe émotionnelle ? je rétorque sèchement, poussant la porte pour partir. On est qui on est.
– On est qui on choisit d’être, corrige-t-elle en jetant un morceau de tissu à ses pieds. Et contrairement à vous, moi, je choisis de ressentir des émotions. » P.152

« – […] Après tout, l’amour est un peu fou. Autrement, ce n’est pas de l’amour mais une simple passade.
– Il faut donc être fou pour tomber amoureux ?
– Bien sûr, Tomber amoureux, par définition, c’est devenir fou de quelqu’un. » P.199

« – […] l’amour est comme ça, non ? Comme la mort. Tu sais que ça va arriver un jour, tu ne sais juste pas comment ou pourquoi ou quand. » P.321

Et voilà pour mon avis sur cette romance ! J’espère vous avoir donné envie de la découvrir si vous êtes un.e adepte du genre ! N’hésitez pas à me dire en commentaires si c’est le cas, et en attendant, je vous souhaite de très bonnes lectures.

Coline 🌻

Auteure : L.J. Shen
Maison d’édition : Hugo Roman
Date de publication : 5 décembre 2019
Nombre de pages : 391p.
ISBN-13 : 978-2755644388

Un commentaire sur “Le voleur de baisers par L.J. Shen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s