Les roches rouges par Olivier Adam

~ Résumé ~

J’ai tout juste dix-huit ans. Je vis chez mes parents. Je vais plus au lycée et j’ai pas de boulot. Je picole trop et je me bourre de médocs. Comment peut-elle croire que je suis capable de la protéger, de lui offrir quoi que ce soit de plus ou de mieux que son mec ?
Depuis qu’on roule elle m’a pas posé la moindre question. Elle m’a même pas demandé où on allait exactement. Je lui ai juste dit que je connaissais un endroit où on serait pénards. Et ça a semblé lui suffire…

~ Chronique ~

Bonjour à tous et à toutes ! J’espère que vous allez bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Les roches rouges écrit par Olivier Adam et publié chez la Collection R que je remercie encore pour l’envoi ! C’était la première fois que je lisais un roman de cet auteur, j’ai été séduite par sa plume bien que frustrée par la brièveté du récit.

Les roches rouges relate une histoire très belle, une histoire brutale mais criante de vérité. En effet, avec ce livre, Olivier Adam aborde plusieurs sujets problématiques et terriblement d’actualité : les violences conjugales, l’adultère, la fuite et la peur engendrées, la mort, le deuil, la culpabilité… Il ne faut donc pas s’attendre à une histoire fleur bleue, car on serait alors déçus. Il s’agit au contraire d’une histoire coup de poing, une histoire qui pourrait être celle d’un million de femmes. Une histoire de liberté mais une liberté qui a un prix, parce que la réalité c’est que rien n’est jamais facile dans la vie. Et ce roman le montre. J’ai donc aimé le fait que l’auteur n’ait pas cherché à nous faire rêver au travers de son oeuvre, mais plutôt de nous montrer à quoi peut ressembler une histoire d’amour lorsque toutes les conditions ne sont pas réunies.

Néanmoins, j’ai trouvé certains passages un peu longuets. Il y avait parfois trop de descriptions ou de réflexions quelque peu philosophiques qui alourdissaient le récit sans que cela soit forcément nécessaire. Cela me perdait un peu par moments car je n’arrivais alors pas à me représenter les scènes en question dans mon esprit. Pour autant, j’ai trouvé beaucoup de paroles énoncées très profondes, et très vraies, il faut le dire.

Le fait est, également, que je n’arrive pas à m’attacher aux personnages dans des récits aussi courts. Cela ne m’a bien évidemment pas empêché d’être touchée et même scandalisée par leur histoire. Tout comme cela ne m’a pas empêchée d’avoir peur pour eux. Cependant, je ne me suis pas attachée à eux comme je l’aurais pu avec une centaine de pages en plus très certainement. J’ai commencé à être réellement immergée au près d’eux lorsque le roman s’arrêtait au final, ce qui est assez dommage.

Pour finir, mais cela est totalement subjectif, j’aurais aimé une fin moins ouverte. Je ne suis absolument pas adepte des fins ouvertes dans les romans, je suis toujours la première à râler lorsque je me retrouve devant l’une d’elles ahah. Tandis que d’autres n’ont aucun problème avec ça, j’en ai parfaitement conscience. Ici, j’ai littéralement eu la réaction de vérifier si il ne manquait pas une page à mon livre tellement je ne pensais pas concevable de nous laisser sur une telle interrogation. Cela m’a vraiment frustrée, mais j’ai compris que cela faisait partie de ce que l’auteur voulait faire avec ce roman.

Je retiens avant toutes choses qu’il s’agit d’un récit plein de justesse, sans fioriture, qui montre bien que rien n’est tout blanc ou tout noir dans la vie. L’amour est imparfait, la vie elle-même est imparfaite, tout ne se passe pas toujours comme prévu, certaines situations nous poussent à faire des choses que l’on n’aurait jamais cru être capables de faire, et j’ai vraiment aimé qu’Olivier Adam soit resté si fidèle à la vie réelle. Cela n’empêche pas qu’avec quelques pages de plus, j’aurais beaucoup plus profité de ma lecture. Je lui ai donné la note de 13/20 ☆

Et voilà pour mon avis sur ce court roman. N’hésitez pas à me dire si vous l’avez lu, lui ou même La tête sous l’eau du même auteur, ce que vous en avez pensé ou s’ils vous tentent ! En attendant, je vous souhaite de très bonnes lectures.

Coline 🌻

Auteur : Olivier Adam
Maison d’édition : Robert Laffont, Collection R
Date de publication : 4 juin 2020
Nombre de pages : 240p.
ISBN-13 : 978-2221247143

Un commentaire sur “Les roches rouges par Olivier Adam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s